Posts Tagged ‘Sciences’

Les chiens choisissent les humains les plus généreux

CCPT | 02/05/2011 in Article | Comments (0)

Tags: ,

Une chercheuse italienne a regardé l’interaction qui pouvait se produire entre les chiens et les humains. Les chiens ont bien entendu pris l’habitude de nous côtoyer et de comprendre nos qualités et défauts ; certains chiens peuvent comprendre la signification de plus d’un millier de mots humains !

Les chiens regardent aussi comment les humains interagissent afin de mieux juger comment interagir ensuite avec chacun. Les chimpanzés ont aussi cette capacité et, a priori, certains poissons qui coopèrent avec d’autres. (more…)


Chien : votre animal est-il plutôt optimiste ou pessimiste ?

CCPT | 17/10/2010 in Article | Comments (0)

Tags: , , ,

Grande-Bretagne – Des chercheurs britanniques ont mené une expérience surprenante, qui leur permet aujourd’hui d’affirmer que certains chiens peuvent être considérés comme optimistes, alors que d’autres seraient de nature plus pessimiste.

Si votre chien se sent mal dès que vous sortez de chez vous, c’est qu’il est d’un tempérament pessimiste. C’est ce qu’affirment des scientifiques qui se sont attachés à montrer que les chiens peuvent, en quelque sorte, voir leur gamelle à moitié vide, ou à moitié pleine.

Évidemment, si l’on suit cette logique, les animaux pessimistes se croient abandonnés par leur maître, quand les optimistes sont sûrs que celui-ci reviendra.

Les propriétaires pourront ne pas être surpris d’apprendre que les chiens ont des personnalités proches de celles des humains. Mais pour les chercheurs, cette caractéristique expliquerait pourquoi certains animaux sont « contents » d’être laissés, tandis que d’autres souffrent d’anxiété en cas de séparation.

L’équipe de scientifiques a étudié le comportement de 24 chiens dans deux chenils. Tous aboyaient et grattaient à la porte lorsqu’ils étaient laissés. Puis, chaque chien a été entraîné à reconnaître qu’une gamelle placée à un endroit serait pleine tandis qu’une autre située à un autre endroit, serait vide. Une fois les chiens habitués à reconnaître la gamelle contenant la nourriture, les chercheurs ont placé celle-ci dans un endroit « neutre ». Là, certains chiens « optimistes » restaient à côté de la gamelle, certains de finir par y trouver de la nourriture. Les autres, plus stressés, furent à l’inverse qualifiés de « pessimistes ».

D’autres études devraient venir en renfort de ces résultats, obtenus sur un échantillon canin somme toute assez limité.