« Un loup est moins agressif qu’un chien »

CCPT | 14/06/2011 in Article | Comments (0)

Tags:

Ghislaine Viano est passionnée des canidés et détentrice d ‘une capacité ministérielle spécialisée dans les loups. Elle s’est découvert un lien tout particulier avec ces canis lupus.

Elle a adopté Widukind qui vit, pour le moment, faute d’autre choix, au parc zoologique du Faron, une montagne sur laquelle l’espèce vivait jadis. Le dernier spécimen connu a été abattu en 1873. Rencontre avec celle qui danse avec les loups.

Depuis combien de temps connaissez-vous Widukind ?

Depuis qu’il a eu dix jours. Je travaillais avec un itinérant du spectacle, qui a collaboré, entre autres, au tournage du film Le pacte des loups, Widukind est né au sein de la meute. J’ai toujours eu un rapport très étrange avec les loups, les plus jeunes venaient me téter le bras jusqu’à à le laisser violacé. Lorsque je suis partie, j’ai emmené Widukind, tant notre relation était fusionnelle.

Comment peut-on définir le caractère du loup ?

Les deux traits de caractère les plus évidents, ce sont la curiosité et la crainte, qui les tiraillent en permanence.

Dans la relation homme/loup, qui choisit ?

Sans aucun doute le loup. C’est un animal qui a un grand pouvoir de décision. Contrairement au chien, dans la nature, ce canidé est totalement indépendant. Le chien a subi, depuis des milliers d’années, la pression de la domestication, qui a induit pas mal de modifications et transformé la constitution neurologique et fonctionnelle de son encéphale. Par ce fait, il s’intégrera plus dans une hiérarchie humaine. À l’inverse, le loup est une espèce programmée par la nature pour se débrouiller seule. Ça fait quatorze ans que je connais des loups et je n’ai toujours pas compris leurs critères de sélection.

La première fois, quelle a été votre attitude pour entrer en communication avec eux ?

J’avais eu la chance d’avoir fait une formation de capture des chiens dangereux. J’ai une vraie passion pour les canidés, mais je reste toujours vigilante. Je fais attention à mes gestes et j’ai appris à faire passer des messages avec les yeux ou mon corps. Ça m’a forcément aidé la première fois. Les loups ont une mâchoire très puissante, cent cinquante kilos au centimètre carré. Par comparaison, un pitbull, c’est quatre-vingts kilos, un berger allemand cinquante kilos.

Le loup est-il agressif ?

Les loups sont moins agressifs que les chiens qui côtoient l’homme depuis des milliers d’années. Un loup aura naturellement peur de l’homme, qu’il fuit dès qu’il le sent.

Qu’est ce qui peut susciter un comportement agressif du loup envers l’homme ?

Il faut savoir qu’il voit en l’homme le prédateur suprême et l’évite prudemment. L’agression peut arriver lorsqu’il y a eu une contrainte que le loup n’a pas acceptée. On ne peut pas l’asservir, c’est la loi de sa nature. Il ne réagira pas forcément sur l’instant, mais le loup est doué d’une grande mémoire et il peut se venger des mois, voire des années après. Cette attitude est propre à beaucoup d’animaux sauvages. Toutefois, sans parler d’agressivité, une matière ou une odeur peut lui faire avoir des comportements instinctifs de chasseur, comme par exemple un pull en laine vierge ou une doudoune rembourrée de plumes.

Le loup est-il intelligent ?

C’est très intelligent. Pour vous donner une anecdote, un été, je suis venue nourrir Widukind. Il n’a pas mangé toute sa viande. Un morceau était resté et se faisait coloniser par des guêpes. Le loup, lui, était parti à l’autre bout de son enclos. J’ai saisi alors une branche que j’ai agitée au-dessus de la viande pour faire fuir les insectes. Widukind m’a observée, est venu jusqu’à moi, a saisi ma branche pour la déposer par terre. Je me suis alors éloignée. Il a pris son morceau de viande, l’a secoué pour chasser les guêpes et me l’a déposé sur les pieds.

Y a-t-il des similitudes entre l’homme et le loup ?

Essentiellement dans ses comportements sociaux au sein de la meute. Le loup né au sein d’une cellule familiale et sera élevé selon des codes précis. Le jeune loup va rester assez longtemps au sein de sa meute pour apprendre et créer des liens affectifs et émotionnels. Il y a un chef de meute et celui qui sert de défouloir. Les comportements sociaux de l’homme ressemblent beaucoup à cela.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui se retrouve face à un loup ?

Avoir toujours des gestes lents, faire attention à la tonalité de sa voix et si les loups approchent trop, tenir une position debout. Face à quelqu’un assis, le loup sera moins craintif. Il vaut mieux éviter de tomber dans son enclos, vous devenez alors une proie potentielle pour lui.

par F. Lamiaux

Lien vers l’article :

http://www.toulon.maville.com/actu/actudet_–Un-loup-est-moins-agressif-qu-un-chien-_loc-1833062_actu.Htm

Website Pin Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Premium Responsive


Comments are closed.